Comment se masturber avec un sextoy féminin ?

Comment se masturber avec un sextoy féminin ?

5 (100%) 1 vote

Envie de pimenter vos masturbations ? Pensez aux sextoys ! Comme vous pouvez vous en rendre compte sur ce site, je suis une grand fan des jouets intimes. Leur variété (formes, tailles, actions…) permet de découvrir de nouvelles facettes des plaisirs en solo.

Contrairement à ce que certaines femmes pensent, le sextoy n’est pas quelque chose de vulgaire, compliqué et fait uniquement pour les expertes du sexe. Il suffit de voir un mini vibro pour le comprendre. Plutôt que de vous faire un argumentaire pro-sextoys, je vous ai listé de nombreux actes possibles avec votre joujou pour se masturber. De la simple et délicieuse stimulation du clitoris à la masturbation en public, vous trouverez sûrement un scénario qui vous excite rien qu’en y pensant !

Stimuler son clitoris

Les caresses du clitoris sont la technique de masturbation la plus courante. J’ai commencé ainsi à l’âge de douze ans et plus de dix années après, c’est encore ainsi que je fais la plupart du temps. Notre petit bouton parsemé de terminaisons nerveuses nous emmène très loin dans le plaisir.

Si vous pensez tout connaître du clitoris après quelques masturbations manuelles, laissez-moi vous présenter les sextoys ! Le plus souvent, les femmes achètent un vibromasseur qui est, si l’on veut aller au plus simple, un gode qui vibre. Avec le vibromasseur, vous pouvez choisir l’intensité des vibrations puis vous caresser le clitoris avec. Pour varier les sensations, insérez ensuite le vibro dans votre sexe. En quelques minutes, vous pouvez atteindre l’orgasme.

Cela fait rêver ? Oui… mais il y a MIEUX ! Que diriez-vous d’atteindre l’orgasme clitoridien en quelques secondes ? Je l’ai expérimenté avec le Womanizer

Ce sextoy est un stimulateur clitoridien. Comme son nom l’indique, sa confection et ses actions sont spécialement imaginées pour obtenir un orgasme du clitoris. En pratique, vous avez un petit embout qui vient recouvrir votre clitoris. Quand vous vous masturbez, vous allumez le sextoy et variez les niveaux d’intensité. Les ondes émises font vibrer votre clitoris et je pense (en dehors du cunnilingus) que rien ne me donne autant de plaisir clitoridien que ces sextoys !

Découvrez cet excellent stimulateur pour vous masturber :

MA NOTE : 5/5
34 Commentaires
MA NOTE : 5/5
Points positifs : quel pied !, une action terriblement bonne sur le clitoris, bonne prise en main du stimulateur, nombreuses vitesses et puissances
Points négatifs :

Atteindre l’orgasme vaginal

Si le plaisir vaginal arrive vite, l’orgasme est plus dur à atteindre. D’ailleurs, beaucoup de femmes ne connaissent jamais d’orgasme par la pénétration. Pour y arriver, il faut stimuler la zone que l’on surnomme le point G. Cela est possible en se pénétrant et en orientant ces doigts vers la partie intérieure (et vers le haut) du vagin. Cela demande un peu de patience et une bonne gestion des mouvements. En effet, pour atteindre l’orgasme vaginal pendant la masturbation féminine, il est important de comprendre quand il faut aller plus vite ou ralentir.

Pour arriver à la jouissance du point G, les sextoys sont d’une grande aide. L’objet le plus classique est le godemichet. Tout le monde connaît les godes, ces sextoys en forme phallique qui s’insèrent dans le vagin. L’avantage est qu’ils sont simples à utiliser, pas chers et variés. Avec Julien, nous en utilisons souvent. Si vous en souhaitez, je vous ai fait une liste d’excellents godes pour femme.

Néanmoins, il y a encore une fois mieux pour atteindre l’orgasme vaginal : le stimulateur de point G. Ces sextoys ont une forme spécialement conçue pour venir frotter votre zone érogène à chaque pénétration. Si vous avez essayé une forme standard de gode, vous allez remarquer une franche différence dans les sensations. Certains modèles possèdent des vibrations. C’est un plus qui n’est pas forcément nécessaire. C’est bien pour varier, mais il est possible d’avoir un orgasme sans elles.

Je vous conseille pour bien se masturber avec un stimulateur d’attendre d’être excitée et de mouiller suffisamment pour commencer la pénétration. Ensuite, faites des pénétrations lentes et profondes au départ en cherchant la zone qui vous procure le plus de plaisir. Au fur et à mesure de vos pénétrations, vous allez naturellement avoir envie d’accélérer le mouvement : faites-le ! Pensez à toujours bien positionner le sextoy pour que chaque mouvement soit vers le point G. Il est possible que vous ayez comme une impression d’envie d’uriner. Ce n’est pas le cas, c’est l’orgasme qui arrive.

Un orgasme vaginal est long et très différent du clitoridien. Vous pourriez émettre plus de cyprine par rapport à vos habitudes. C’est très excitant et j’en ressors souvent comme sur un nuage : heureuse, mais exténuée !

Le stimulateur Goliathe travaille comme il le faut votre zone du point G :

Promo
MA NOTE : 5/5
18 Commentaires
MA NOTE : 5/5
Points positifs : forme idéale pour stimuler le point G, deux extrémités pénétrantes, élégant sextoy, de belles vibrations, étanche

Faire monter la chaleur en musclant son périnée

Connaissez-vous les boules de geisha ? Ces boules chinoises servent à renforcer le muscle du périnée. Souvent, on effectue ce travail après un accouchement. Mais, en effectuant ces exercices, les femmes ont vite remarqué que cela… faisait du bien, beaucoup de bien !

En effet, l’insertion des boules de Geisha et la contraction de vos muscles sont un vrai délice. Si elles ne vous emmènent pas jusqu’à l’orgasme, elles sont capables de vous mettre en émoi. En guise de préparation pour une masturbation avec un autre sextoy ou pour un moment « d’oubli de tout », je vous recommande ces boules.

Accessoirement, des muscles du périnée plus toniques signifient que votre sexe est davantage serré lors des pénétrations, ce qui décuple le plaisir à chaque entrée et sortie du sexe de l’homme ou de vos doigts.

Jouer sur la température et l’humidité

Pour bien se masturber, la variété est la clé. J’aime alterner les positions, les mouvements, les jouets et les conditions. Le chaud et le froid font partie des petites astuces très simples, mais qui peuvent vous apporter beaucoup.

Je vous conseille de vous procurer un gode ou un vibromasseur capable de chauffer ou de refroidir. Les sextoys les plus adaptés sont ceux en verre qu’il suffit de plonger dans l’eau chaude ou froide pour obtenir l’effet voulu. La différence de température ressentit à chaque pénétration vous transporte ailleurs. J’adore jouer le contraste avec un sextoy froid en été et un chaud pour me masturber l’hiver sous la couette.

L’autre variante est de se masturber dans la bain. De nos jours, la plupart des sextoys de qualité sont étanches. C’est notamment le cas du Womanizer dont je vous ai vanté les mérites en début d’article. Profitez d’un bain pour vous détendre et bien plus… Il m’est aussi arrivé de me faire plaisir dans un sauna privé ou dans la piscine d’un gite loué. La masturbation sous l’eau est fluide. Votre sexe est naturellement lubrifié et les pénétrations facilités permettent des pénétrations rapides et profondes.

De classiques boules de Geisha oeuvrant comme elles doivent le faire !

Promo
MA NOTE : 5/5
36 Commentaires
MA NOTE : 5/5
Points positifs : exactement la bonne taille, des vibrations jouissantes, matériel élégant

Se masturber en cachette et/ou en public

L’interdit est propice aux plus belles jouissances. La première fois où je me suis masturbé dans un lieu public, j’avais une quinzaine d’années et je me trouvais sur une plage. L’idée de me faire du bien, sans que rien n’apparaisse sur mon visage et sans que personne ne me voit, était fabuleuse. Aujourd’hui, il m’arrive de me caresser dans des endroits comme les cabines d’essayage, le train, le bureau… Je ne suis pas une vraie exhibitionniste qui adore qu’on la regarde et préfère plutôt être discrète et ressentir l’adrénaline de la peur d’être surprise.

Pour ces masturbations en public, j’affectionne les mini vibromasseurs. Ils prennent peu de place et tiennent facilement dans le sac. De plus, si vous avez une envie soudaine de vous masturber mais que vous avez peu de temps, ils permettent une pénétration rapide et sans douleur grâce à leurs petites tailles.

Bien évidemment, il est important que les vibrations soient silencieuses. Ce n’est pas le cas de tous les sextoys !

Viser la performance avec un sextoy imposant

« Ce n’est pas la taille qui compte »… Vous vous rappelez de cette expression ? C’est vrai, en partie. Car, soyons honnête, pour qu’une pénétration fasse effet, il est nécessaire de sentir quelque chose. D’ailleurs, les meilleures moments d’une pénétration restent les premiers va-et-vient, quand le sexe peu lubrifié sent davantage les mouvements du pénis de l’homme.

Avec un sextoy, c’est la même chose. Mais, savez-vous qu’il est possible de prolonger ce ressenti pendant quasiment toute la masturbation ? Pour ce faire, vous devez oublier votre mini gode de quelques centimètres et prendre un sextoy imposant pour votre masturbation.

La longueur est un critère souvent mis en amont, mais je vous conseille de regarder davantage le diamètre. Avec 4.5 cm et plus, attendez-vous à de belles sensations. Si vous aimez les « gros » morceaux, il est même possible d’avoir du 8 cm de diamètre. En voyant un tel sextoy pour la première fois, vous serez sûrement intimidée, mais tentez-le un jour où vous mouillez beaucoup. L’insertion d’un tel sextoy dans votre vagin vous fera crier de plaisir.

Pour parvenir à vous masturber avec de gros sextoys, commencez à vous caresser et/ou à jouer avec d’autres jouets de plus petite taille. C’est uniquement quand vous sentez votre vagin dilaté (trois doigts ou plus rentrent facilement) que vous pouvez passer au niveau supérieur. Si vous souhaitez essayer, voici mes conseils de godes XXL.

Une autre forme de performance est de vous masturber les deux orifices en même temps. La double pénétration est bien plus facile qu’on ne le pense. Ainsi, vous pouvez mettre un doigt dans votre vagin pendant que vous insérez un gode dans votre anus, ou inversement. Utilisez un sextoy pour accomplir ces deux pénétrations est également possible en vous servant d’un double gode. Sinon, j’aime bien avoir un plug anal pendant que je me doigte, puis insérer un vibromasseur…

Beaucoup d’idées en quelques phrases ! Je vous laisse parcourir vos envies et vos fantasmes, puis le reste, ce sera votre intimité qui décidera du meilleur pour votre plaisir.

Un gros gode idéal pour celles souhaitant allier plaisir et performance :

Gode Géant Noir Arque, 34cm

MA NOTE : 5/5

Points positifs : énorme gode !, procure des sensations extrêmement fortes, gode souple avec une bonne prise en main

Simuler un véritable rapport sexuel

La masturbation est très différente d’un véritable rapport sexuel, mais avec un peu de matériel, vous pouvez vous en rapprocher. C’est ce que je ressens quand je me sers d’un gode ventouse. Comme son nom l’indique, ce sextoy fait effet ventouse. Vous le collez au sol ou sur un mur, et vous le chevauchez sans qu’il ne bouge.

Quand je me sers du mien, j’aime le mettre sur la paroi de ma douche italienne. Le jet réchauffant mon corps, je me laisse aller avec joie avec des mouvements du bassin. Sur le sol, cela est également faisable, mais je préfère être penchée en avant comme lors d’une levrette plutôt que de m’accroupir.

J’ai déjà vu du matériel de qualité supérieure dans un sexshop néerlandais. Il s’agissait d’une machine automatique qui reliait un gode et faisait les mouvements de pénétration. Je ne sais pas combien coûte une telle machine (j’imagine que c’est plusieurs centaines d’euros), mais l’idée mérite le détour. Néanmoins, le gode ventouse me satisfait largement pour le moment et je n’ai pas la place ou l’envie pour une telle machine dans mon salon !

Essayer la masturbation anale

L’anus est un tabou pour beaucoup de femmes. Cela a longtemps été mon cas. Lors de ma première sodomie, mon copain de l’époque n’était pas très doué et j’avais eu très mal pendant et après. J’en étais ressortie un peu dégoûtée par l’acte et ne l’ai jamais refait jusqu’à ce que je rencontre Julien.

En prenant son temps, notamment via de longs préliminaires, la donne change complètement. La première frontière est psychologique, car votre anus peut supporter un doigt ou deux doigts sans aucun souci… Une fois qu’elle est tombée, la route du plaisir anal vous attend. J’ai d’ailleurs réalisé hier un très gros article sur les sextoys anal et je vous le conseille pour débuter.

Le plus important lors d’une masturbation anale est de prendre son temps. Ne forcez pas. Mettez de la salive, de l’eau ou du lubrifiant sur votre doigt et penchez-vous en avant. Insérez alors votre doigt et vous serez surpris de la facilité de la chose. J’aime aller profond lors de ces caresses, car c’est là où je ressens la chose au maximum.

Pour les sextoys, débutez avec un petit gode pour affronter votre peur ou tout simplement découvrir les sensations. Je n’ai jamais cherché à mettre de gros sextoys dans l’anus, mais j’aime désormais me servir d’un plug anal. Pour parler crûment, j’ai l’impression d’être « remplie ». Je ne sais pas comment l’exprimer autrement… Et franchement, c’est très appréciable !

Plug ergonomique, il est parfait pour essayer la masturbation anale :

Promo
MA NOTE : 5/5
8 Commentaires
MA NOTE : 5/5
Points positifs : des fonctions vibrantes, taille standard, poignée facile à saisir, forme agréable

La liste des techniques de masturbation avec des sextoys est loin d’être exhaustive. C’est à vous de vous procurer quelques jouets intimes, de les essayer et de trouver des scénarios qui sauront vous apporter ce que vous recherchez. Promis, si une nouvelle idée me vient en tête, je viendrais éditer l’article pour la rajouter à la suite !

Laisser un commentaire