Comment bien masturber son homme ? La technique pour une branlette réussie !

Comment bien masturber son homme ? La technique pour une branlette réussie !

Avec Flora, nous nous sommes amusés à chercher des informations sur les meilleures techniques de préliminaires et nous avons été assez hallucinés de voir que c’était des hommes qui donnaient les conseils pour un bon doigtage, et des blogueuses féminines qui conseillaient sur la méthode à utiliser lors d’une branlette…

Nous avons donc décidé de devenir plus cohérents qu’eux. Flora, en tant que femme qui sait parfaitement ce qu’elle aime au lit, vous a écrit un article sur « Comment trouver le point G ? » et moi, Julien, vous livre mes astuces pour bien masturber un homme basé sur ce que j’aime au lit.

Bien saisir le sexe

Au moment où vous touchez le sexe de votre homme pour le masturber, il va instantanément éprouver du plaisir. Mais, le phallus n’est pas un objet qui se casse à la moindre pression. Alors, s’il vous plaît mesdames, ayez une tenue ferme.

J’ai eu trop d’amantes qui tenaient le pénis avec deux doigts et faisaient des va-et-vient sans aucune pression, alors que j’adore quand il y a un peu de force.

De plus, si vous lui faites mal, ne vous inquiétez pas : il vous le dira de suite.

Ne pas démarrer à pleine vitesse

La première fois où une fille m’a masturbé : j’ai eu le droit à un véritable sprint. Nous commencions à peine à nous embrasser (et bien évidemment, en tant qu’ado, j’avais déjà une érection bien dure) quand tout à coup, elle plongea sa main dans mon jean, saisit mon pénis et me branla à fond.

Aujourd’hui, si une partenaire me refaisait le même coup, je crierais « Doucement ! ».

Une branlette n’est pas une course et c’est peu agréable de commencer le pied au plancher. Caressez d’abord le pénis, faites quelques mouvements lents, touchez le gland et accélérez la cadence au fur et à mesure. La pleine vitesse ne doit intervenir que sur la fin.

Imaginez un peu que nous vous mettions un doigt dans le vagin et allions à fond sans aucune douceur. Ce serait peu agréable, non ?

Modifier le rythme et le mouvement

Une bonne branlette est comme une chanson. Elle comprend des tempos lents et des rapides. Des rimes courtes et d’autres plus longs.

N’hésitez pas à jouer en étant lente, puis d’accélérer pendant trente secondes, avant de ralentir de nouveau. En faisant ainsi, vous aurez le pouvoir lors de la masturbation et votre homme sera aux abois.

Variez aussi la longueur de vos mouvements. Par exemple, j’aime bien quand la femme va jusqu’au bout quand elle fait le va-et-vient. Mais, au moment de l’éjaculation, c’est très excitant quand elle ne recouvre plus le gland avec la peau et se contente de mouvements courts et très rapides au milieu de la verge.

Toucher d’autres parties du corps

En toute honnêteté, si une femme me masturbe sans aucune interaction avec moi, je jouis. Je suis un homme et reste faible face à ma réalité biologique.

Néanmoins, quand on me masturbe, j’adore que la femme me caresse par moments les testicules, me touche le ventre ou le torse, me griffe les cuisses…

Mieux, elle peut me toucher avec son corps. Par exemple, alors que vous êtes nue, asseyez-vous sur une cuisse de votre homme pendant que vous le branlez. Bougez votre bassin sur sa cuisse. Il sera excité par la sensation de votre vagin sur sa jambe et de votre côté, vous stimulerez votre clitoris. Un vrai bonheur partagé !

femme sexy en lingerie
Rien de plus excitant que de mater le corps de sa partenaire lors d’une masturbation !

Exciter votre homme pendant

Lors d’une branlette, il y a deux types de stimulis : le plaisir biologique ressenti par le mouvement et l’excitation provoquée par la vue ou les sons.

Sachez jouer avec ces derniers. Ainsi, vous pouvez parler à votre homme. Demandez s’il aime votre branlette, dites-lui que vous adorez son gros sexe, que vous voulez qu’il jouisse pour vous… Cela peut sembler bête, mais croyez-moi, je suis un homme et j’adore vraiment ça. Pourtant, j’ai croisé peu de femmes qui le faisaient !

Excitez aussi votre amant par la vue. Sachez adopter les positions qui mettent votre corps en valeur. Ayez une tenue sexy. S’il adore votre fessier, mettez-vous à quatre pattes et cambrez-vous pour le branler. S’il adore votre poitrine généreuse, mettez-vous face à lui pour qu’il voit vos seins bouger pendant la masturbation.

Tenter la double masturbation

Il n’est pas rare lors d’une masturbation qu’un homme essaie de vous doigter ou de vous toucher les seins. Vous voir prendre du plaisir l’excite davantage. Cela m’étonnerait qu’apprendre cela soit une mauvaise nouvelle.

Avec Flora, nous adorons les masturbations mutuelles. Alors que je lui caresse le clitoris, elle me branle. L’objectif ? Atteindre une jouissance quasi simultanée.

Vous pouvez aussi l’exciter en vous masturbant vous-même. Pendant que vous faites les mouvements sur son pénis, jouez avec un vibromasseur ou doigtez-vous. Il va adorer sentir que vous modifiez aussi le rythme selon votre plaisir !

Observer les réactions de votre partenaire

Une masturbation réussie nécessite la compréhension des envies de l’autre et de son degré de jouissance. Combien de femmes m’ont fait le coup de s’arrêter au moment où j’allais jouir sans le réaliser ?

Observez votre amant pour savoir s’il aime ce que vous faites et si vous devez continuer votre geste. Avec un peu d’expérience, vous comprendrez quand il va jouir et c’est vraiment gratifiant pour vous quand vous avez l’impression que vous avez totalement maîtrisé la branlette et qu’il n’a pas jouir par miracle ou réaction naturelle, mais parce que vous êtes une masturbatrice hors pair !

Vous pouvez aussi lui parler. Par exemple, si vous commencez à avoir mal à l’avant-bras et que vous n’êtes pas sûre qu’il soit proche de la jouissance, demandez-lui : « Je change de bras ou tu vas éjaculer ? ». Ce n’est pas le plus glamour possible, mais ce n’est pas choquant. Je préfère largement que Flora me demande cela, plutôt qu’elle stoppe au moment magique, que je fasse quelques gouttes de sperme sans jouir tout ce que j’ai dans le corps et que je finisse frustré sexuellement.

Accélérer et maintenir la cadence quand l’éjaculation arrive

Ce conseil rejoint les dernières phrases du précédent. Pour que votre homme éjacule, vous devez accélérer le mouvement à un moment.

Il n’est pas question de stopper la cadence toutes les trente secondes car vous couperez à chaque fois l’élan.

Ne pas stopper au premier jet de sperme

Une seconde de surprise est normale quand vous recevez le premier jet de sperme sur votre main ou votre avant-bras. Mais, ce n’est JAMAIS le moment d’arrêter ! Lorsqu’un homme éjacule, il a plusieurs jets de sperme. Parfois, il n’en a que deux et parfois il a en cinq ou plus. Et, aussi bizarrement que cela puisse sembler pour une femme, ils ne procurent pas tous le même degré de plaisir.

C’est un peu comme si vous faisiez une ascension. Le début de la jouissance (des jets fluides et parfois hauts) sont le meilleur teaser du monde, puis arrive le gros jet qui procure tout le plaisir et les suivants sont comme la descente.

Vous sentirez aux réactions du corps de votre amant quand son plaisir maximal est arrivé. Vous pouvez alors continuer quelques va-et-vient et stopper. Il vaut mieux faire trop de mouvements et que ce soit lui qui vous dise « C’est bon ma chérie, tu peux t’arrêter. » plutôt que de vous arrêter alors que son jet de sperme le plus orgasmique n’est pas encore arrivé.

Ne pas faire la dégoutée par le sperme et s’empresser de laver

C’est assez paradoxal le nombre de femmes qui rêvent d’être enceintes grâce au sperme masculin mais le considèrent comme dégoûtant. Si je comprends que du sperme dans l’œil soit perturbant ou que dans la bouche, le goût soit désagréable, ce liquide sur votre bras n’a rien de dérangeant.

Il ne faut donc pas jouer la dégoûtée au moment où il jouit et stopper comme si ce qu’il faisait était sale, car c’est naturel et vous l’avez gagné grâce à votre fantastique branlette.

Une fois qu’il a joui, ne vous empressez pas de sauter sur les mouchoirs pour tout essuyer. Vous aurez le temps d’aller tranquillement vous laver après.

Comment faire des branlettes mémorables ?

masturbation dans un parc
Masturbation en public : j’ai testé et j’ai adoré ! Essayez…

Voici des scénarios que j’ai vécus ou que j’aimerais vivre lors d’une branlette. Certains peuvent vous paraître sales, étranges ou impossibles à réaliser avec votre compagnon. Mais, j’espère que vous en trouverez au moins quelques-uns possible :

  • Le masturber en public (au cinéma, dans un parc, dans la voiture, sur la plage…)
  • Le laisser jouir sur vous : hmmm comme j’aime éjaculer sur de beaux seins !
  • Le branler avec un sextoy comme un masturbateur masculin
  • Le laisser faire les mouvements avec son bassin et votre main sert comme un orifice.
  • Le branler avec vos pieds, vos seins…
  • Utiliser un accessoire doux dans votre main comme un collant lorsque vous le masturbez.
  • Combiner avec une autre stimulation comme un doigt dans l’anus.
  • Le faire alors que vous portez une magnifique lingerie ou un déguisement excitant.
  • L’insulter et l’humilier pendant la masturbation. Vous pouvez aussi le masturber alors qu’il est attaché.
  • Le réveiller au petit matin avec une masturbation surprise.
  • Le branler avec un liquide comme du lubrifiant, du gel douche, de la mousse à raser… La sensation sur le gland est délicieuse et les mouvements sont plus rapides.
  • Pour les experts, le torturer ! Branlez-le et stoppez quand il va jouir, mais suffisamment tôt pour qu’il ne le fasse pas. Puis, reprenez. En faisant cela quelques fois (c’est souvent lors d’un rapport de domination que Flora me le fait), la jouissance finale est une véritable libération et la dose de sperme peut devenir assez énorme.

Edit : je rajoute une petite technique gentimment partagée par une lectrice via le formulaire de contact.

« La taille de mes seins ne me permettant pas de branlette et pour essayer d´offrir une masturbation un peu différente à mon partenaire, j’opte quelquefois pour cette alternative.

Pour démarrer cette coquinerie en douceur et lorsque Monsieur se trouve confortablement assis sur le canapé, j´aime me positionner à califourchon sur lui. Je cale son pénis entre une de mes paumes et mon sexe. J’effectue alors des mouvements lents et simultanés de ma main et de mon sexe pour y faire glisser le sien.

Veillez cependant à ce que les deux partenaires soient bien épilés ! Le frottement des poils pubiens sur la partie adverse n’a rien de doux, ni même d’excitant et peut rapidement devenir désagréable.

Notez aussi que vous avez toujours une main de libre donc autant la mettre à profit pour caresser et toucher le reste de son corps et le faire profiter en même temps de la vue assez excitante qu´offrent vos deux sexes ainsi réunis. Et pour lui offrir une vue meilleure, il suffit de se cambrer légèrement vers l´arrière.

Puis au fur et à mesure, je bascule dans la classique masturbation pour le mener jusqu’à la jouissance. »

Si vous aussi, vous souhaitez partager des techniques, n’hésitez pas à le faire. C’est vivement apprécié et cela nous aide tous et toutes à vivre une sexualité plus excitante !

Recommencer !

J’ai toujours trouvé qu’il y avait trop peu de branlettes dans les couples ! En tant qu’homme, j’adore terminer un rapport sexuel par une éjaculation grâce au savoir-faire manuel de ma partenaire.

Maintenant que vous maîtrisez la technique, entraînez-vous encore et encore ! Bien évidemment, cela doit être un système gagnant-gagnant. Si vous vous montrez aussi généreuse, votre partenaire doit aussi être présent pour vous caresser…

Recevez les derniers tests et codes promos !

Ne manquez aucun test, obtenez des infos intimes & les meilleurs codes promos des sexshops directement sur votre boîte mail !

Votre email ne sera jamais communiqué à un tiers et nous vous enverrons un ou deux mails par semaine max. Désabonnement possible à tout moment.