Avec quoi se branler quand on est un garçon ?

Marre d’utiliser continuellement votre poignet pour vous masturber ? Changez ! Il y a des milliers de méthodes pour arrêter de se branler comme un automate avec votre main sur votre lit.

Comme vous pouvez le voir avec ce site, j’ai une certaine expérience dans le domaine et je plébiscite largement les sextoys masculins pour se masturber. Ils offrent un plaisir énorme et des éjaculations de folie.

Néanmoins, cela ne m’empêche pas de me montrer inventif et de tester d’autres choses. Je vous ai concocté deux listes : des idées pour se masturber avec sextoy et d’autres, sans.

Avec quels sextoys se masturber ?

  • Les fleshlights et les vaginettes : de loin ma technique préférée ! Le réalisme du vagin artificiel est très excitant et les sensations de sexe serré font un bien fou sur votre gland à chaque pénétration. Ma vaginette Clara Morgane reste rarement des mois sans sortir de son tiroir…
  • Les poupées gonflables : je ne suis pas fan des poupées en plastique vulgaires. Un budget de 200€ me paraît le minimum pour avoir de la qualité. Si vous n’avez pas cette somme, privilégiez un autre sextoy.
  • Les masturbateurs automatiques : les succions, les pressions et les matières des masturbateurs peuvent offrir des sensations proches d’une fellation. J’ai notamment adoré le Satisfyer de Dorcel. Pour un max d’excitation, je les utilise souvent devant une scène où l’actrice fixe la caméra et fait une fellation ou une masturbation.
  • Les cockrings : un cockring ne vous masturbe pas tout seul. Il serre votre verge et permet l’afflux de sang. Votre pénis devient alors plus sensible et chaque masturbation s’en retrouve améliorée. Je vous le conseille vivement avec l’utilisation d’un autre sextoy.
  • Les sextoys anaux : je sais que beaucoup d’hommes font un blocage sur la pénétration anale. Si vous passez outre, un sextoy anal peut vous apporter une jouissance insoupçonnée. Stimulez votre prostate et vous ne le regretterez pas. Vous n’êtes pas obligé d’avoir quelque chose de gros pour vous masturber l’anus. Les gestes importent davantage.
  • Des bustes ou sexes en silicone : à défaut de pouvoir vous acheter une belle poupée, prenez un buste en silicone. Représentant uniquement le vagin ou plus (jusqu’à la poitrine par exemple), il procure une pénétration délicieuse. Avec ou sans lubrifiant, vous apprécierez donner des coups de rein comme si vous preniez fougueusement la voisine sur laquelle vous fantasmez tant !

Avec quoi se masturber sans sextoy ?

Pas de sextoy sous la main, de budget pour en acheter ou envie de se branler de façon autonome ? Voici quelques solutions que j’ai testées. Certaines sont classiques, d’autres sont à l’image de ma folie. Essayez et vous serez peut-être surpris par l’efficacité de quelques techniques de masturbation :

  • Le gant de pâtes : pensez à bien les laisser refroidir avant car vous risquez d’avoir mal (mon gland s’en rappelle encore quand je l’ai fait pour la première fois à 14 ans)… Puis, garnissez un gant de toilette ou de cuisine avec plein de pâtes (les coquillettes sont les meilleures selon moi). Vous pouvez ajouter un peu de beurre pour qu’elles soient glissantes et ne collent pas entre elles.
  • Le rouleau d’essuie-tout : regardez le trou du carton, ne ressemble-t-il pas à un trou de vagin ? Bon, pas réellement, mais avec un peu de motivation et un sexe gonflé, vos pénétrations font du bien. Petite astuce, mettez de la mousse à raser pour que cela soit plus fluide.
  • Des sous-vêtements féminins : quand j’étais ado, je m’étais invité dans le jardin des voisins pour subtiliser un string et une culotte de leur fille à peine majeure. Je me suis branlé dedans pendant un mois… Le vol est interdit par la loi, mais rien ne vous empêche de garder un sous-vêtement d’une petite amie ou d’en commander en ligne.
  • Deux coussins ou matelas : j’adore le faire quand je suis dans un hôtel qui m’a mis deux lits individuels collés. J’enlève le drap et je ramone le trou entre les deux matelas. Cela m’amène souvent jusqu’à l’éjaculation et souvent, comme un gros dégueulasse, je remets simplement le drap dessus sans rien laver… Une variante avec deux coussins est possible.
  • La baguette de pain : transformez votre sexe saucisse de hot dog. Faites-vous de la place dans la mie. Prenez du bain de supermarché. Il y a moins de grosses miettes dures qui pourraient vous griffer les cuisses…
  • Un préservatif : masturbez-vous avec une capote. Votre gland se retrouve emprisonné dans le latex, mais cela se révèle agréable. Vous ne pourrez pas faire d’amples mouvements, mais en tenant fermement votre pénis, le plaisir peut vite arriver. Le bruit de la capote lors de la branlette est également très excitant.
  • Du lubrifiant de sexshop ou improvisé : faites une branlette classique avec du lubrifiant et vous m’en redonnerez des nouvelles. Prenez quelque chose de peu agressif pour la peau du gland : de la mousse à raser, du shampoing… Vos gestes seront plus rapides et glisseront mieux.
  • De l’eau brûlante : cela fait mal, mais j’aime trop ! Sous la douche, je chauffe petit à petit l’eau et met le jet sur mon gland avec uniquement quelques centimètres d’espace. La sensation de brûlure fait beaucoup de bien et je jouis souvent en une vitesse record. Je ne suis pas sûr que se masturber ainsi soit recommandé par les médecins et il m’est déjà arrivé d’avoir un peu de peau en moins sur le gland… Mais, cela ne m’empêche pas de le refaire !
  • Les JOI (Jerk Off Instructions) : elles ne manquent pas sur les sites pornos. Une belle femme (oh j’aime choisir une milf à grosse poitrine pour ces vidéos) vous dicte ce que vous devez faire. Plus besoin de se demander avec quoi vous masturber, elle dicte le scénario. Vous ne jouissez que quand elle le demande… L’excitation monte petit à petit et l’éjaculation est intense !

À moins d’être un branleur d’exception, vous avez sûrement découvert quelques idées dans cet article. J’espère que vous les mettrez à profit ! Dès que de nouveaux scénarios ou objets pour se masturber me viennent à l’esprit, je viendrai éditer l’article pour les ajouter.

Où trouver un sextoy pas cher ?

Vous le voyez, quand on a un minimum d’imagination, on peut trouver des tas de combines pour se masturber avec autre chose que ses mains. L’important est de garder l’esprit ouvert en veillant toujours à ne pas se mettre en danger.

Mais ne nous voilons pas la face pour autant… Les techniques à l’ancienne ont beau être sympathiques, rien ne pourra remplacer le plaisir que l’on a lorsque l’on utilise un véritable sextoy. Malheureusement, il y a encore beaucoup trop de tabou à ce sujet. Et la plupart des mecs continuent à se mettre des barrières et à éviter ces supers accessoires sans même parfois se demander combien coute un sextoys… Pourtant comme vous pourrez le voir sur ce site, la plupart des sextoys ne sont pas si chers qu’on pourrait l’imaginer de prime abord.

Si on veut se faire plaisir avec une vaginette ou un masturbateur par exemple, on peut généralement s’en sortir pour moins de 10€. Il existe même des modèles vibrants à moins de 40€.  Pour un anneau pénien, les prix sont encore plus abordables. Il existe ainsi des modèles à moins de… 3€ ! Une vingtaine d’euros suffit à s’offrir un bon masseur prostatique pour varier les plaisirs. Côté pompe à pénis, sachez que vous pourrez en trouver d’assez bonne qualité pour une quinzaine d’euros. Pour une poupée gonflable, une trentaine d’euros suffira en général.

Bien évidemment, il existe des versions de qualité supérieure pour tous ces sextoys. Dans ce cas, il faudra payer un peu plus cher. Mais en règle général, les quelques dizaines d’euros de plus valent largement le coup. Le plaisir est décuplé et les matériaux utilisés sont plus agréables tout en étant plus résistants. C’est le top pour les plus énergiques d’entre nous.

Si des techniques avec sextoys vous font envie, voici quelques accessoires qui pourraient vous être utiles pour vous masturber :

Aperçu Produit Evaluation Prix
TENGA FLIP (0) ZERO Black TENGA FLIP (0) ZERO Black 1 795 Commentaires 90,13 EUR

 

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire